Nouvelles de la zone enfantine

  Retour à l'Accueil

  Les Fosses-BouteillesLa zone enfantine se situe à M., en Indre et Loire, au lieu-dit Les Fosses-Bouteilles, au début des années 50.
  La zone enfantine circonscrit la maison de grand-père, ainsi qu’un long jardin que traverse une allée centrale piquetée de trois puits : le premier en pierre, les deux autres ont la forme de tonneaux rouillés.
  Le premier voisinage à la zone enfantine est la mitoyenneté avec la maison de monsieur Stains, cheminot à la retraite. Un homme qui, l’été 1953, en bleu de chauffe, a érigé une clôture en fil de fer barbelés en guise de frontière. Grand-père a judicieusement fait pousser, de son côté, de hauts bambous, afin de nous protéger des picots rouillés.
  Le second voisinage avec le jardin de madame Gerzeau est plus joli : une haie de groseilliers.
  Pour finir, la zone enfantine est à l’image des autres maisons des Fosses-Bouteilles. On ne sait jamais si l’on est dans un temps réel. Tout y flotte. Rien ne s’y passe.
  L’évènement extérieur ne semble pas apte à pénétrer ce no man’s land.
  Quatre êtres s’y côtoient dans les heures vivantes du temps: Grand-père, Grand-mère, occasionnellement la mère de P. et P., jusqu’à l’âge de douze ans.

 

 large