La sixième

Retour à l'Accueil

 

 

La sixième

                               

             

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                              

 

 

 

 

 

 

 

 

Il a douze ans

 

   Les cours ont lieu dans les préfas du lycée Paul-Louis Courier, à l’annexe.
  
En cette année 1960, il y a une poussée démographique inouïe. Les élèves de l’après-guerre pullulent et, on ne sait plus trop où, ni comment les caser.

   Enfant agité, instable, il fait preuve, tout au long de sa sixième, d’indiscipline. Il gêne le travail des professeurs. En particulier celui de monsieur Craven, 52 ans. Un brave homme, qui enseigne les équations à l’aide de craies de couleur.
   Au premier trimestre il a écouté monsieur Craven, mais il ne comprenait rien, ne voyait qu’une apparence : celle du vieux professeur s’égosillant, une mèche de cheveux sur le front. « Je démontre ! », disait-il, « Vous me suivez ! ». Le tableau se couvrait de signes cabalistiques rouges et jaunes. Il était fasciné par l’agitation des mains de monsieur Craven. Par sa blouse blanche, ceinturée à la taille. Par sa voix grasse. Ses souliers pointus.
   En fin de premier trimestre, il n’en peut plus.
   Quand le vieux professeur a le dos tourné, il lance des avions en papier à travers la classe.

   Ce matin, il y a interrogation écrite. Les cartables doivent être au sol et bouclés. Rien sur la table, sauf le sujet, la copie, la feuille de brouillon et le stylo.
   Ce contrôle va être à l’image des autres : il ignore ce qu’on lui demande. Les nombres avec des x ou des y lui donnent envie de vomir. Il aimerait fuir la classe.
   Il demande de l’aide à grand-père et grand-père lui dit : «  Récite un Notre Père et un Je vous salue Marie » avant ton interrogation. »

   Il a appliqué la méthode à la lettre.
   Mains jointes sous son pupitre, il a prié. Il a même dit «  je vous supplie mon Dieu », les larmes aux yeux. Après sa prière, il a essayé d’écrire des « x » et des « y », qui ne voulait rien dire. Il écrivait x + y + y + x. Découragé, il a recopié les questions de l’énoncé. Pour s’occuper.
   Le résultat de son interrogation a été un zéro pointé. Le quatrième de l’année scolaire.

   Monsieur Craven l’a collé trois fois pour les avions, une boule puante jetée dans la classe et le reste.
    Il y a eu un conseil de discipline avec le proviseur et ses adjoints.
    En mai, il a insulté le vieux professeur.
    Il a été viré du lycée Paul-Louis Courier sur le champ.

 

(février 2016)

 large