Monica Penalva

 

 Monica 22

 

 

 

 

 

Fontenay, 18 novembre 1998

 

     Ma chérie,

  Je goûte, cet après-midi, in-fi-ni-ment, une paix; un silence dans la maison vide...quelques instants où je puis m'appartenir un peu. Le soleil brille au dehors, une mésange à tête bleue est venue sur le noisetier, dans ses petites branches, s'adonner au trapèze. Il fait froid, très froid.
   J'ai rentré mes plantes hier et, le Cesarium, comme tous les hivers, s'est mué en serre.

   Ta lettre m'a accompagnée à la séance d'ondes électromagnétiques chez mon toubib. Ne me sentant pas bien, je suis allée la consulter et patatras un 18/12 de tension. Je ne me suis pas étonnée. Après la zone de turbulences traversée. Repos prescrit, difficile, voire quasi impossible à trouver. Je ne parviens à me détendre qu'auprès de mon amie Madeleine qui vit à peu près les mêmes «épreuves» que moi. Nos échanges, les comparaisons que nous faisons nous font retrouver notre humour. .. Rien ne changera, c'est karmique, il faut faire avec et ... Avec l'Ailleurs ... qui SAIT et envoie de l'aide ... fait changer, sans cesse, le regard.

 

.../...>

 

 large