Claude Chanaud

 Claude Chanaud est nè dans la Brenne, pays qui lui a inspiré plusieurs ouvrages dont: Chroniques gaillardes de Bourg-en-Brenne - Fatoumata la Berrichonne.
Dans la collecton FOL-IVRE des éditions Barde la Lézarde 14, rue du Pont-Neuf à Paris, il a publié: Secret de veuve, illustré par May Livory; Cent dessous, illustré par des dessins de May Livory sur un argument du peintre-graveur Henri Maccheroni.

               Claude Chanaud
Claude Chanaud signe depuis bientôt huit ans une chronique théâtrale intitulée: Montreurs d'ours & autres gens de théâtre publiée dans plusieurs revues, elle est aujourd'hui exclusivement diffusée sur le site de la revue en ligne Encres Vagabondes (rubrique Théâtre).

Interwiev de Claude Chanaud sur le site d'Encres Vagabondes.

Derniers ouvrages parus :

Claude chanaud 2

Claude chanaud2

Approche Epistémologique concernant
un Plein Bol d’Eau Tiède 

  Bien avant de désigner un petit vase de forme hémisphérique et sans anses servant à contenir des boissons ou des aliments, le BOL, terme identifié d’une forte ancienne pharmacopée, désignait jadis une terre utilisée en médecine pour ses capacités toniques et astringentes. 

  Cette terre dite «bolaire»  donna ensuite son nom à un terme de physiologie avant qu’il désigné un ustensile ménager très répandu dans les cuisines des deux siècles précédents et les contemporaines  boutiques touristiques d’obédience bretonnante. Il est généralement utilisé pour la consommation de liquides chauds ou froids et divers mangements solides.

  Ce faisant, il n’a qu’un cousinage au second degré avec la  notion de   bol alimentaire qui concerne l’arrivée de notre nourriture dans le gosier. Le bolchevik dit parfois «le  bol chevique » dans le langage des bituriges est également  exclu de la définition précédente  car l’argument selon lequel il était garni d’un liquide alimentaire connu sous le nom de Vodka ne résiste pas à une analyse sérieuse. Ce terme appartient  définitivement  au marxisme léninisme alors que la Vodka a rejoint Cognac et Whisky dans d’autres univers où on les boit dans des verres.  Pas dans des bols.
Afin de montrer, d’entrée de jeu  le  sérieux  mis à cette étude, je dois préciser qu’une exception à la consommation d’alcool dans des verres conçus à cet effet existe dans l’ouest de la France notamment dans certaines régions de pomme.
  La preuve en est administré  par  le père de la bien connue Thérèse de Lisieux qui buvait son calvados matinal dans un bol.

  Le respect du à la vérité historique m’oblige à vous préciser que c’était  en lieu et place d’un cantique imposé par sa gamine laquelle  était aussi exigeante sur la diététique journalière que rigoriste dans  une pratique vertueuse. Navré d’une  vie de famille insipide et dépité de Lisieux, le pauvre vieux rangeait alors soigneusement son bol  et  surtout son flacon tout en ronchonnant dans sa barbe: «Ollé pourtant qu’un chti’jus du POUME!!! Vingt Dieux de Vingt Dieux»

 

.../...>

 

 large