Mésaventures du regard

Monsieur Sébastien

" J'ai lu bien des choses et peu de choses me sont arrivées." Jorge Luis Borges 

Dimanche 12 juillet 2020

Aide humanitaire

   En ouvrant sa boite aux lettres, monsieur Sébastien à la surprise d’y trouver une gracieuse enveloppe rose à liserés verts, adressée à son attention par Les Petits Frères des Pauvres.
   Tiens, se dit-il, c’est étonnant, j’avais déjà reçu hier, une lettre de l’Abbé Pierre… et avant-hier, une de Médecins du Monde… et, il se tapote les joues. Quel étourneau, je fais ! On approche de Noël et il y a la ferveur humanitaire des fins d’année. Par milliers les enveloppes, comme des pigeons voyageurs, s’envolent depuis les institutions caritatives et fondent sur les boites aux lettres. En tout cas, pense monsieur Sébastien, c’est beaucoup plus agréable que si l’on vous faisait l’aumône via Facebook, Instagram, voire d’une plate-forme téléphonique douteuse.

   Emu, il décachète l’enveloppe.

   Cher Monsieur Sébastien,
   Lola est une petite fille de 2 ans élevée par sa mère Alice, âgée de 23 ans. Pour elles deux, la vie n’est malheureusement pas facile… Le père de Lola les a abandonnées…

  Un frisson altruiste le parcourt de la tête aux pieds. Pugnace, il serre les poings. C’est dit, il enverra un don !
  Se sentant devenir un chevalier épris d’équité, il remonte à son appartement et décachète, une à une, les enveloppes empilées sur son bureau. Déjà, celle des Petits frères des Pauvres, Lola est dans l’urgence et elle pourra compter sur 25€ de sa part. Il ira poster le chèque tout à l’heure. Pour l’Abbé Pierre, un vieux renard des aumônes, il budgète  30€, d’autant que son institution, envisage la construction d’un  hôpital pour les orphelins de Bobo Dioulasso. Cet homme (ou son institution) le mérite, il a largement fait ses preuves. Il écrit sur un calepin : « A soutenir ! D’urgence. »
 
   Pour le petit Jimmy atteint d’une tumeur irréversible au cerveau et Médecins du Monde, il hésite entre 20 et 30 et finalise par 20€, le pauvre gamin, de toutes les façons… et enfin 10€, ce n’est pas volé, pour Les Apprentis d’Auteuil, une institution référente hautement émérite.

   Arithmétiquement parlant, cela donne : 30 + 25 + 20 + 10 = 85€

  Sachant que sa pension de retraité en tant qu’ex-employé à la mairie d’Elancourt, s’élève à 1174€ mensuel. S’il soustrait son loyer, sa nourriture et ses deux cinémas, il lui reste, en termes d’économie 90.

   Avec 85, ça passe !

  Depuis qu’il a acheté un des best-sellers de Matthieu Ricard, l’ambassadeur le plus populaire du bouddhisme en France, il a changé en profondeur, il n’a plus rien à voir avec le Sébastien d’antan. Trois fois par jour, les jambes croisées en posture de lotus sur un tapis spécialisé, il livre, les yeux fixés sur le ciel, un combat sans merci à son égo. Et il a des résultats ! Aujourd’hui, il serait capable de donner sa chemise à un pauvre.
   En allant poster ses dons à la poste d’Elancourt, un  grand Black lui crochète le pied avant d’aboyer : « Hé mec ! T’as pas 1€ ? Ou un tick-resto ? »

   Comment ne pas aider cette force de la nature, allongée à même le sol dans sa misère ! Il ne le fait pas exprès d’être pauvre. « Avant la joie, il faut passer par la souffrance, » dit monsieur Sébastien au Black, tandis que celui-ci, d’un geste vif, saisit la pièce de 2€ qu’il lui tend.

   A méditer en suivant les exercices guidés du livre de Matthieu Ricard, monsieur Sébastien a bien conscience des années lumière existant entre chaque frère humain et lui revient en mémoire – C’est fou la vitesse à laquelle vont les pensées ! – l’émission de télévision de la veille qui l’a bouleversée. Ces chanteurs du groupe Les Enfoirés, galvanisés, regorgeant de compassion et offrant leur cachet aux Restos du Cœur.
   Quel bonheur que de contempler cette bande de copains à l’unisson !

   C’est bien simple, ils étaient tous là ! Cœur de Corsaire, Yapoumpalala, Nora des ASR, Cyril De Gonesse, Princess Aki Aku et cerise sur le gâteau, Pierrick Gruel, le grand patron, un boute-en-train qui n’avait pas hésité a retardé son championnat du monde de poker à Las Vegas pour être présent avec ses amis.

   Ah, le cœur, le cœur !

   Le lendemain, monsieur Sébastien a une enveloppe dans sa boite aux lettres. Elle concerne l’analyse de ses selles, vu qu’il prend de l’âge.

   Cher monsieur Sébastien,
  L’heure est peut-être venue, de vérifier votre système colorectal… le cancer guette chacun d’entre nous et il n’est jamais trop tard, quand on le souhaite, de procéder à un examen tout à fait banal, chargé de faire le point avec votre organisme… Vous trouverez, une enveloppe dégagée d’obligation postale, pour le retour de vos selles…

    Il replie la lettre.
   Quelle chance que celle de vivre dans un pays qui s'intéresse à vous ! Un pays à votre écoute en une époque où règnent l'incompréhension et l'intolérance.  

   « Je monte des étages », pense monsieur Sébastien. Avec Matthieu je suis grand à présent.

   Et il se met en position de lotus, face à sa fenêtre grand ouverte pour être davantage inondé de lumière. Il psalmodie : « Je ne serai plus jamais un égoïste (10 fois)… et encore dix fois, et encore dix fois et dix fois… »

 


 

Images chroniques