BRITANNICUS à l'Artistic Théâtre

Britannicus1  Sur la scène de l’Artistic Théâtre, rue Richard Lenoir, Philippe Lebas a pris en otage Britannicus  pour jouer seul le texte de Racine. En modulant sa voix chaque fois qu’un personnage à son tour prend la parole et muni d’une simple cape de couleur rouge – rouge impérial – dont il se drape à chaque changement de rôle, avec la finesse d’un caricaturiste ou d’un mime de grand talent, notre soliste interprète ainsi à tour de rôle, Agrippine, la mère possessive, Burrhus gouverneur de l’empereur, Junie l’aimante captive, Britannicus le frère déchu et bien sûr Néron. Néron! « Je vous nommerais, Madame, un autre nom, si j’en savais quelque autre au-dessus de Néron. » (Je cite ces deux alexandrins de la pièce pour le plaisir du texte et pour clore la liste.)

  Ainsi Philippe Lebas accomplit la performance de nous tenir en haleine, en déclamant le texte de Racine, dont la poésie si claire, si pure n’en finit pas de nous séduire de son envoûtante musique.

  Devant de larges panneaux lumineux et blancs qui servent seuls de décors, la mise en scène de Christine Joly a réussi à allier les imageries du théâtre japonais à la tragédie romaine. Chaque mouvement de notre personnage caméléon – si fragilisé dans ce large espace – est mesuré, pesé pour donner à la tragédie, et à son unique acteur, un équilibre parfait.

  Dans sa note d’intention, Philippe Lebas nous avoue « l’objet du projet n’est pas de représenter Britannicus mais il est bel et bien de le jouer. » De le jouer seul   – enfin presque, Christine Joly au IV acte interprètera Agrippine, mère de Néron –, de la même manière que Racine lui-même le déclamait devant le Roi pour avoir son consentement.Philippe Lebas

  Au dernier acte, pour accentuer l’image souveraine de Néron, le visage de Philippe Lebas (dans le rôle cette fois-ci de l’empereur) est projeté en gros plan sur un écran en fond de scène, mettant ainsi en évidence les mimiques de l’empereur implacable, perfide, cruel et sanguinaire.

  Pour la performance de l’acteur, Philippe Lebas, pour l’envoûtement de la poésie de Racine (Jean de son prénom), pour la tension de ce drame, il faut absolument aller voir le Britannicus représenté à l’Artistic Théâtre 

David Nahmias (6/2019)

Britannicus
Artistic Téâtre

Une pièce de Jean Racine
Par Philippe Lebas & Christine Joly
Mise en scène Christine Joly
Scénographie François Cabanat
Costumes Dominique Bourde
Lumières François Cabanat et Cyril Givort

Création sonore Jules Jacquet
Vidéo Bernard Malaterre

A partir du 11 juin 2019

 large